bgb nuage6Biochimie - Génie-Biologique (BGB) pour les concours, souvent simplifié en Biochimie par l'administration, et même simplement L7100 en nomenclature DPE (direction des personnels enseignants) au ministère, désormais professeurs de "Biotechnologie(s)", nos interlocuteurs ne nous cernent pas toujours bien.
Les enseignants de Biotechnologie / BGB ne sont pas des enseignants de SVT (la "biologie générale" classique) ; les deux enseignements sont complémentaires et ne devraient pas être mis en concurrence. Les enseignants de Biochimie (comme on nous appelle parfois aussi) ne sont pas non plus des enseignants de "chimie biologique" ; la culture et la formation des uns diffère trop de celle des autres.
Redisons donc un mot de ce qui fait notre spécificité...

C'est quoi un professeur de biotechnologie(s) ?

Les enseignants de biotechnologie - BGB enseignent des secteurs pointus de la biologie moderne : biologie des microorganismes, physiologie humaine, vocabulaire et techniques de la médecine, génie des procédés, management de la qualité en bioindustrie et dans la santé, génie fermentaire et enzymatique, culture cellulaire et génétique, etc., toujours dans une démarche d’application à une situation réelle : industrielle ou de laboratoire, professionnelle ou environnementale.
Les enseignants de biotechnologie - BGB n'enseignent pas la géologie ; ils enseignent la biologie végétale surtout limitée à certaines de ses applications, et leur approche de la biologie animale est très fortement centrée sur la physiopathologie humaine (même si la compréhension de certains organismes utiles à des applications pharmaceutiques ou génétiques font évidemment partie du corpus). Les enseignants de Biochimie n'enseignent pas non plus la chimie (même si leurs assises chimiques sont réelles pour décrire les biomolécules) ni la physique (même si leur compréhension de la physique est nécessaire pour décrire les procédés).
 
ville biotechDu fait de l'engagement professionnel de nos formations, les enseignants de Biotechnologie - BGB sont parfois amenés à aborder des domaines autres que biologiques : principes physiques des procédés (échange de chaleur, propriétés des gels et fluides, ultrafiltration...), informatique et logique (logiciels applicatifs, boucles de régulation des bioréacteurs...), droit et management (droit du travail et des sociétés, droit médical et bioéthique...), maintenance (des nombreux appareillages et équipements parfois pointus et onéreux qui équipent nos sections), qualité... il faut savoir tout faire, ou être capable de l'apprendre ! Les enseignants de biotechnologie mettent les mains dans le cambouis, au propre et au figuré.
 

C'est quoi la démarche bio-technologique ?

Les enseignements de biotechnologie sont fondés sur une approche technologique. Cette approche technologique se comprend à deux niveaux :
  • du point de vue des contenus : les enseignements de biotechnologie sont toujours contextualisés, tournés vers un procédé ou une situation réelle. Quelques exemples pour mieux comprendre :
    • En physiopathologie de ST2S, le contexte clinique et la maladie permettent d'aborder différents niveaux et thèmes de connaissance et de développer différentes compétences ; on expliquera le principe physique ou chimique de l'analyse puis on exploitera des résultats ; on développera la connaissance anatomique et le vocabulaire associé, pour enfin dresser le fonctionnement physiologique et caractériser la pathologie.
    • En Biotechnologies de STL, une partie des activités réalisées dans l'année et dans le cadre du programme partent du questionnement spontané des élèves lors de leur parcours de projet ; les autres activités sont construites autour de thèmes porteurs (reconstitution d'une station d'épuration, fabrication d'un bioproduit, etc.) qui constituent la trame donnant le sens à l'ensemble.
    • En BTS et DUT, le contexte professionnel est l'alpha et l'oméga des enseignements : fabrication et analyse de bioproduits en BioAC, génie génétique puis fermentaire en vue d'une extraction/ purification d'une enszyme réutilisée en génie enzymatique en BTS Biotechnologie, analyse de produits pathologiques humains en BTS ABM et démarche diagnostique, etc. - pour ne citer que ces BTS, mais les autres formations sont tout aussi concernées.
  • labo demo microbio pedu point de vue de la méthode pédagogique : conséquence de ce qui précède, le "faire" est au coeur du projet pédagogique des enseignants de Biotechnologie - BGB. Nos enseignements partent du et/ou aboutissent au procédé. Un "TP" (travaux pratiques - on dit plutôt "AT" pour "activité technologique" chez nous) n'est jamais une démonstration faite par l'enseignant à sa paillasse devant sa classe, encore moins un TD sur document faisable à la maison. Dans les sections biotechnologiques, les élèves mènent chacun leur activité, à chaque séance - les heures d'AT représentent 30 à 50% du temps hebdomadaire. La conception et mise au point parfois, la démarche de validation, la compréhension des échecs (et il y en a, car le vivant est variable) font partie intégrante de la formation. Cette confrontation au réel qui dépasse le simple savoir théorique est le fondement de la démarche technologique.
        d
© UPBM 2018


UPBM
Lycée "La Martinière"
Avenue Andréi Sakharov
69338 LYON Cedex 09

Connexion