Brevet de Technicien Supérieur Diététique

BTS "Diet"

Quel métier ?

Images : Pxhere (CC).
Le diététicien est un professionnel du secteur paramédical, spécialiste de l'alimentation, au quotidien ou des malades. 
Le travail du diététicien varie en fonction du secteur dans lequel il pratique et donc des personnes qu'il prend en charge. 
Le BTS Diététique forme au métier de diététicien dans des secteurs de plus en plus diversifiés en réponse aux différents programmes de prévention de santé publique.
 
  • Au sein d'une restauration collective (cantine scolaire, cuisine centrale, restaurant d'entreprise, EHPAD), le diététicien veille à la qualité nutritionnelle et hygiénique des repas. Il dispense des conseils nutritionnels,  élabore des plans alimentaires adaptés à chaque collectivité et anime des commissions menus au côté des chefs cuisiniers. Il contribue à l’évaluation et au contrôle qualité de l’alimentation servie en collectivité. Enfin le diététicien forme le personnel au respect de la législation en matière d'alimentation.
  • Au sein des établissements de soins publics ou privés (hôpitaux, cliniques, maisons de convalescence), le diététicien assure la prise en charge diététique des patients selon une démarche de soins diététique. En collaboration avec l'équipe pluridisciplinaire (médecin, infirmières, cuisinier...), il compose des menus adaptés à l'état de santé de chacun : sans sel, sans sucre, sans graisse, enrichis en calcium ou en fer...Il précise, pour chaque ration alimentaire, les quantités des différents types d'aliments, leur répartition dans la journée, les aliments à exclure, les modes de cuisson, leur présentation (haché, mixé...) pour assurer un équilibre alimentaire.
Image : Christelle SAJUS pour UPBM (libre) ; sources : DREES, Répertoire ADELI
  • Au sein d'un cabinet libéral, le diététicien reçoit des patients pour des pathologies variées (obésité, diabète, anorexie, maladie endocrinienne...), ou, des clients qui veulent maigrir ou adapter leur alimentation à leur état de santé. Le diététicien établit un diagnostic et met en place conjointement avec la personne en consultation les objectifs et les moyens pour retrouver un équilibre alimentaire : prescriptions, régimes...
  • Au sein des industries agroalimentaires, le diététicien évalue la qualité nutritionnelle des produits, assure une formation en interne et une information externe pour le public.
  • Au sein des laboratoire de recherche, le diététicien participe à des enquêtes épidémiologiques ou à des programmes de recherche, met en place des services de recherche bibliographique et de documentation.
  • Au sein des agences de communication, le diététicien commente l’actualité alimentaire dans les médias, produit des brochures pour le grand public et les professionnels de la santé et de l’alimentation, organise des conférences pour tout public.
  • CONSEILLER ET ÉDUQUER 
  •  
    PRÉVENIR
  • PRENDRE EN CHARGE
    Images : (1) et (3) Pixabay (libre) ; (2) Pxhere (CC).

    Quelle formation ?

    Une formation complète, en plusieurs pôles équilibrés :
    • Nutrition-Alimentation qui participe à l'acquisition des compétences spécifiques "cœur de métier" du diététicien.
    • Biochimie-Physiologie qui apporte les connaissances indispensables à la compréhension des enseignements professionnels notamment ceux de bases physiopathologiques de la diététique, nutrition alimentation et diététique thérapeutique.
    • Bases physiopathologiques de la diététique qui permet apporte les connaissances sur les affections et processus pathologiques pour lesquels la diététique joue un rôle important.
    • Diététique thérapeutique qui participe à l'acquisition des compétences spécifiques "coeur de métier" (démarche de soin diététique)vet transversales communes avec d'autres professions paramédicales et qui développe les capacités réflexives et le questionnement éthique de l'étudiant. 
    • Activités Technologiques d'Alimentation qui,  contextualisées, et dans une démarche scientifique, ont pour objectifs la mise en oeuvre des techniques culinaires de base en maitriant les règles d"hygiène.
    Image : Christelle SAJUS pour UPBM (libre).
    • Economie-gestion qui permet d'acquérir les compétences de gestion nécessaires au métier de diététicien tout en contribuant à développer les compétences technologiques et la culture managériale, juridique et commerciale nécessaires à l'exercice du métier.
    • Environnement professionnel qui participe à l'acquisition des compétences transversales communes avec d'autres professions paramédicale et qui permet de renforcer les compétences, et de développer la démarche de projet et le travail en groupe.
    • Anglais qui permet d’être autonome dans la communication quotidienne internationale.
    • Culture Générale et expression complète cette formation.
    Vingt semaines de stages en entreprise complètent la formation.
    TS1
    TS2
    Culture générale et expression
    1
    2
    Biochimie-Physiologie
    9
    4
    Nutrition et alimentation
    8
    3
    Bases physiopathologiques de la diététique
    -
    5
    Diététique thérapeutique
    -
    8
    Activités technologiques d'alimentation TP
    4
    4
    Economie et gestion
    6
    5
    Environnement professionnel
    4
    1
    Anglais
    1
    1

    Quels débouchés ?

    Image : C.Sajus (libre).
    Le BTS Diététique a pour objectif l'insertion professionnelle directe  comme diététicien.
    Mais de nombreux diplomés du BTS diététique poursuivent leurs études dans différentes formations pour se spécialiser dans un domaine : 
    • licences professionnelles : aliments et santé, sécurité et prévention du risque alimentaire, commerce et distribution option agroalimentaire et agrofournitures, commercialisation des produits alimentaires, métiers de la santé (nutrition alimentation), industries agroalimentaires (gestion, production et valorisation)....
    • DU (diplôme universitaire) : Activité Physique, Nutrition et Santé, Nutrition Appliquée aux Activités Physiques et au Sport, Troubles du comportement alimentaire, éducation thérapeutique du patient, Diététique et génie alimentaire...
    • licence de biologie ou d'agroalimentaire.
     
    Il est aussi possible, avec un très bon dossier, de compléter la formation par une classe préparatoire aux concours d'entrée des écoles d'ingénieurs pour obtenir un des quatre diplôme d'ingénieurs :  ingénieur agronome, d'ingénieur des travaux, d'ingénieur en agriculture ou d'ingénieur spécialisé.
     

    Quel profil ?

    Les formations scientifiques proposées au lycée général et technologique  sont parfaitement adaptées : baccalauréats technologiques ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social), STL-Biotech (Sciences et Technologies de Laboratoire spécialité Biotechnologies), baccalauréat général spécialités mathématique, physique ou SVT.
    D'autres bacs technologiques sont aussi possibles : STAV (Sciences et Technologies de l'Agronomie et du Vivant) ou STHR (Sciences et Technologies en Hôtellerie et Restauration).
    Le bac professionnel ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne) peut aussi être une voie d'accès pour les meilleurs dossiers.
    Les diplômés exercent un métier d’interface entre la prévention et le soin, et doivent donc aimer le contact, et faire preuve d'empathie envers des patients souvent à court de solutions.
    Image : YooTheme (DR).

    Ils en parlent...

    En sortant du BTS Diététique, j'ai eu l'opportunité, grâce à mes stages d'intégrer directement un cabinet libéral ou je collabore avec deux diététiciens et, pour compléter mon activité libérale, j'ai obtenu un poste de diététicienne hopsitalière. J’exerce mon métier avec beaucoup de bonheur, il correspond parfaitement à mon projet professionnel!
    (Elodie)
     
    Après avoir obtenu mon diplôme de BTS diététique, je poursuis en licence Professionnelle nutrition Alimentation à Toulouse pour approfondir mes connaissances dans la diététique et surtout l'aspect psychologique. Les cours me passionnent toujours autant mais j'ai hâte d'exercer mon futur métier de diététicienne!
    (Laury)
    Image : YooTheme (DR).
    Après l'obtention de mon BTS Diététique, j’ai fait une licence professionnelle LPRO SVAPA (Santé Vieillissement et Activités Physiques Adapatées). J’ai choisi cette formation car cela de permet de lier le sport et la diététique, qui vont de pair et qui mes correspondent toux deux.
    Et suite à cette année, un EHPAD dans lequel je vais faire mon stage souhaite m'embaucher, intéressé par ma double casquette!
     
    (Manon)
     

    Compléments

    Adhérents

    • Plaquette personnalisable (bientôt)

    Connexion

    Contacts

    • UPBM
      Lycée "La Martinière"
      Avenue Andréi Sakharov
      69338 LYON Cedex 09

    Liens directs


    © UPBM 2019-2020
    Site motorisé par Joomla! .