Présentation de la fonction de DDFTP

Directeur Délégué aux Formations Technologiques & Professionnelles (DDFPT, ex-chef de travaux)

Article rédigé par Pierre CASTRO - note : les remarques "NB" sont de l'auteur et permettent d'apporter un éclairage plus personnel.

Kezaco ? Le (historiquement Chef de travaux et désormais) DDFPT (depuis 2015, décret du 20 mai 2016) est un enseignant ou une enseignante, conseiller du chef d’établissement et donc rattaché à l’équipe de direction d’un Lycée – Professionnel, Technologique, Adapté ou Polyvalent – en formation initiale sous statut scolaire ou par apprentissage. Il exerce des responsabilités au niveau des enseignements, de la pédagogie, des locaux et matériels, de la sécurité, des relations extérieures notamment avec les entreprises.

Les missions :

En résumé, les missions principales

ddftp ac grenoble

Source : http://www.ac-grenoble.fr/admin/spip/spip.php?article3252

NB : chaque DDFPT se doit d’avoir une lettre de mission plurianuelle (maximum 3 ans), généralement rédigée conjointement avec le proviseur de son établissement. En fonction de la structure (taille, diversité, etc.) et de la politique d’établissement, il n’est pas rare que le DDFPT se voit confier des missions élargies par rapport à la fonction telle que prévue dans les textes (gestion des laboratoires de sciences, des personnels de laboratoire ou des ateliers, réalisation des emplois du temps, gestion de Parcoursup, mise en place et coordination de la politique numérique et informatique de l’établissement, etc…). Le DDFPT est POLYVALENT.

Le DDFPT peut faire, de manière exceptionnelle et avec son accord, des heures d'enseignement, à conditions que les enseigants de la discipline concernée ne soient pas en sous-service.

Le DDFPT est aussi membre de droit du Conseil d’Administration.

Recrutement des DDFPT :

Tout d’abord, il faut être éligible (enseignant depuis au moins 5 ans), avoir les compétences requises – voir référentiel métiers : http://www.education.gouv.fr/cid55873/menh1106385c.html, et être volontaire !

L’évaluation de la maitrise des compétences se fait en deux temps :

  • Dépôt d’un dossier comportant généralement un curriculum vitae, une lettre de motivation, un avis de l'inspection sur les compétences du candidat et un document dans lequel sont consignés les éléments d'un projet relatif à l'exercice des fonctions, dans le cadre d’un appel à candidature académique annuel.
  • Evaluation à l’oral par un jury académique placé sous la responsabilité du recteur et qui peut être composé d’un IA-IPR et/ou d’un IEN, généralement de discipline différente de celle du candidat, d'un personnel de direction et d’un DDFPT titulaire confirmé.

Les candidats reconnus aptes sont inscrits dans un vivier académique pour 3 ans. A partir de là ils peuvent :

  • êtres affectés pour une année probatoire sur un poste dans le cadre du mouvement national ;
  • assurer de manière temporaire la fonction sur un poste libéré après le mouvement ;
  • être retenus comme candidats potentiels au mouvement pour les années suivantes, auquel ils devront confirmer leur participation.

NB :

  • Que ce soit le dossier de candidature ou l’entretien oral, il faut vraiment avoir travaillé son sujet, être sûr de ses motivations et avoir une connaissance complète notamment en terme de politique éducative nationale et académique et enfin d’être capable de proposer son transfert en réalité opérationnelle. Même si il n’y a pas surplus de candidatures et de volontaires, le nombre de candidats retenus est souvent faible.
  • Après l’année de probation, la titularisation, c’est-à-dire le maintien dans la fonction, est prononcée par le recteur après rapport d’activité et rapport d'entretien avec l’IA-IPR et le chef d’établissement. Le candidat doit alors demander sa mutation… au niveau du mouvement spécifique national…
  • Les postes de DDFPT sont souvent profilés avec des dominantes (Tertiaire, Hôtellerie, Laboratoire, Bâtiments, etc…) mais un DDFPT peut être nommé sur des postes parfois éloignés de ses compétences de base. De plus en plus, les DDFPT sont généralistes - surtout en ce qui concerne les postes en Lycées Polyvalents ou Général et Technologiques - et doivent « s’occuper » de toutes les filières.

Formation :

Obligatoire pour tous les néo-DDFTP en année probatoire :

  • 24 h au niveau national piloté par la DEGESCO et l’IGEN
  • 46 h au niveau académique piloté par le Recteur et la Délégation Académique à l’Enseignement Technologique, souvent adossé au plan de formation des néo Inspecteurs et des néo Chefs d’établissement
  • Chaque Néo DDFPT se voit attribué un tuteur.

Au cours de sa carrière, le DDFPT a accès à la Formation continue à travers les PAF des enseignants mais aussi celui des personnels d’encadrement et des personnels administratifs.

Rémunération :

  • Majoration de 40 points de NBI (Nouvelle Bonification Indiciaire)
  • Part fixe de l’ISOE
  • Indemnité de Responsabilité en fonction du nombre d’élèves des sections à charge (élèves des classes de 2nd, élèves relevant de l’enseignement technologique ou professionnels) :
    • 6 563 euros : plus de 1 000 élèves ;
    • 5 740 euros : 400 à 1 000 élèves ;
    • 4 917 euros : moins de 400 élèves.

NB : depuis le dernier décret sur l’indemnité de responsabilité des DDFPT, celui-ci ne peut plus prétendre à aucune Indemnité pour Mission Particulière ou Heures Supplémentaires. Cette question fait débat à tous les niveaux, nombres de DDFPT assurent certaines missions difficilement transférables à un enseignant (mission auprès de l’inspection sur des dossiers sensibles, carte des formations, examens, groupes de pilotage, plan de formation, communication, mission de partenariat, enseignements spécifiques…).

Seules les actions de formation en direction d'adultes, effectuées en plus du maximum de service, peuvent faire l'objet d'une rémunération supplémentaire.

Gestion de carrière :

L'évolution de carrière du DDFPT suit celle des enseignants du même corps selon les modalités du nouveau PPCR. L'évaluation est basée sur le déroulement de la carrière et sur la lettre de mission. Les rendez-vous de carrière se déroulent avec l'inspecteur pédagogique territorial et le chef d'établissement.
NB : Les DDFPT peuvent espérer passer dans les 30% des effectifs qui auront la classe exceptionnelle...

Conditions de travail :

Théoriquement 39 heures hebdomadaires sur le temps de présence des enseignants, donc de la pré-rentrée à la sortie après les examens. Le DDFPT a les mêmes vacances scolaires que les enseignants.

NB : vue la charge de travail et de responsabilité – il n’est pas rare que cet horaire théorique ne reflète pas la réalité des DDFPT. Souvent arrivés tôt et partis tard, de nombreuses réunions, des déplacements qui peuvent être fréquents même le samedi pour divers forums ou salons et des vacances – en particulier celles d’été - souvent amputées (travail sur les services et les emplois du temps, suivi sur le recrutement en juillet et en août, préparation de la rentrée fin août…). Chaque DDFPT est un cas particulier : le chef d'établissement peut (ou pas) "rendre" ces demi-journées supplémentaires au cours de l'année (par exemple en libérant le vendredi après-midi).

Assistants techniques aux DDFPT

Les assistants techniques appartiennent au corps des professeurs de lycée professionnel et des professeurs certifiés. Ils pouvent exercer dans des Lycées Professionnel, Technologique, Adapté ou Polyvalent. Ils sont placés sous l'autorité fonctionnelle du DDFPT avec lequel ils signent une lettre de mission conjointement avec le chef d'établissement.
Leur service est basé sur 39h avec la possibilité d'effectuer des heures d'enseignement. Ils bénéficient de la part fixe de l'ISOE.

Textes de référence :

Connexion

Contacts

  • UPBM
    Lycée "La Martinière"
    Avenue Andréi Sakharov
    69338 LYON Cedex 09

Liens directs


© UPBM 2019
Site motorisé par Joomla! .